Soirée dédicace de la marque Rouge à la Maison de la Chine

À cette occasion, La Maison de la Chine, les éditions cherche-midi et l’équipe Metis vous invitent jeudi 9 octobre à partir de 18h30 à la Maison de la Chine à Paris.

C’est avec beaucoup d’honneur que Catherine Becker  racontera la génèse et l’évolution de son dernier ouvrage, et présentera une vidéo réalisée à Shanghai, mise en image du livre.

“ La Marque Rouge ” comme un miroir de la société chinoise entre art contemporain et marques, défend la nécessité d’un marketing de sens, de profondeur, dans une Chine à la croissance vertigineuse qui attire vanités et boulimie de communications.

La “ modernité ” chinoise s’est construite sur deux piliers d’argile, le silence de sa propre mémoire et le risque d’inféodation aux marques internationales. Ces dernières ont cristallisé, en moins de deux décennies, la transformation d’un système sociopolitique, la volonté d’une classe émergente de s’appuyer sur des symboles internationaux pour exister. L’art contemporain, d’abord en rupture et critique, s’est construit ensuite au coeur de l’économique.

L’auteure dédicacera son ouvrage autour d’un cocktail.

« La Marque Rouge, c’est la trace de rouge à lèvres qui reste sur la joue de l’enfant le matin, ou de l’amant trahi, le genou rougi, l’écorchure, le rouge de Louboutin contre celui d’Yves Saint-Laurent…
La Marque Rouge c’est l’Orient, c’est la Chine bien sûr, c’est le soleil qui se lève et qui se couche si tot.
La Marque Rouge, c’est ce qui t’empêche d’avancer, qui te retient, qui fait que la tache ne part pas… La Marque Rouge c’est l’histoire et les douleurs que le sujet incorpore, comme il incorporait les slogans politiques.
La marque rouge c’est l’évolution et l’oubli de la mémoire rouge; c’est le fil rouge entre les personnages de Xiaogang qui raconte les liens qu’on aurait aimé oublier, c’est le sang qui monte au cerveau des nouveaux écorchés, des artistes émergents, de Marc Quinn ou de Zhang Fenzi, c’est l’empreinte….
La marque rouge c’est aussi les princes rouges, les nouveaux princes de toutes les contradictions.
La marque rouge, c’est l’énergie, celle de l’espoir des lendemains qui chantent. »

Merci de confirmer votre présence par retour de mail.